Skip to content
Elaboration du Plan quinquennal de transports 2020-2024.

Client : Gouvernement Congolais. ENCOURS.

La RDC accuse une faiblesse de densité de ses réseaux de communication et ses moyens de transport. En effet, il est à noter que les infrastructures de base, en général, et celles de Transports et de Communications, en particulier, sont restées plusieurs années après l’indépendance du pays en 1960, dans un état embryonnaire. Elles ne se sont pas adaptées au rythme de croissance démographique du pays qui est passée d’environ 30 millions d’habitants aux années 1990, à plus de 80 millions à ce jour. Ce retard d’adaptation est également préjudiciable au développement économique du pays et aux exigences de la modernité, notamment sur le plan normatif et de Développement Durable qui, étant parmi les Objectifs de Développement Durable, rappelle en matière de pollution que le secteur des transports est parmi les plus polluants dans le monde.

Pour ce faire, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National Stratégique de Développement 2019-2023, il est prévu de mener certaines études spécifiques en vue d’apporter des indications claires sur certains défis et enjeux du développement national. Parmi les études à mener figure, l’élaboration du Plan quinquennal des transports 2020-2024, comme le premier palier d’opérationnalisation du plan directeur intégré des transports de la RDC (PDIT) qui a d’ailleurs été financé par la Banque Africaine de Développement.

Partagez maintenant
Suivez-nous