RDC : Dynamique des finances publiques au mois d’Août 2021

Les données du CTR (Ministère des Finances) font état d’un déficit de 165 056 millions de CDF enregistré par le Trésor Public à la quatrième semaine du mois d’Août contre un déficit de 154 153 millions de CDF enregistré le mois précédent à la même période. Suivant ces statistiques, ce déficit est le fruit d’une augmentation des dépenses plus importante que celle des recettes mobilisées. Toutefois comme cela a été le cas au mois de juillet, et compte tenu des performances financières qu’ont enregistrées les régies financières congolais depuis près de 5 mois passés, il est possible que cette situation s’améliore d’ici la clôture du mois.

Dynamique des soldes budgétaires de janvier à août 2021 (en millions de CDF)

En effet, il s’est effectivement observé une légère hausse de 1,1% des recettes collectées entre juillet et août 2021 à la quatrième semaine, soit un passage de 720 637 millions de CDF à la quatrième semaine de juillet à 728 591 millions de CDF à la même période du mois d’août 2021. Cette performance est en grande partie tributaire des efforts de la DGI et de la DGDA qui y ont contribué à 80,9%, la DGRAD a ainsi contribué à près de 18,0% aux recettes publiques à la quatrième semaine d’août 2021 tandis que le secteur pétrolier a contribué à hauteur de 1,1%.

Accroissement des recettes totales et des dépenses totales entre juillet et Août 2021 (en %)

Par ailleurs, comparées aux deux mois précédents, les contributions des recettes fiscales à la quatrième semaine d’août sont supérieures à celles de juin et inférieures à celles de juillet à la même période. Toutefois, les performances de la DGRAD de ce mois sont inférieures que celle réalisées en juin et égales à celles de juillet 2021. La figure 3 compare les niveaux de contributions des régies financières, à la quatrième semaine, entre juin et août 2021.

Quant aux dépenses publiques, elles sont passées de 1 000 466 millions de CDF, fin juillet 2021, à 893 647 millions de CDF à la quatrième semaine d’août 2021. Pour ce qui est de la qualité de cette dépense, il s’avère que 51,5% des dépenses de la quatrième semaine d’août était destiné aux salaires des fonctionnaires alors que seulement 6% de ces dépenses était affecté aux investissements publics.

Ceci demeure une nette amélioration de la qualité des dépenses dans ce sens qu’il y a eu accroissement en dotation des dépenses en capital, ce mois, comparées à celles observées à la fin du mois précédent comme le révèle la Figure 15.

Comme rappelé dans les mensuels précédents, cette mode d’articulation des dépenses publiques ne rencontre pas les exigences d’une politique budgétaire orthodoxe qui voudrait un niveau des dépenses productives (investissement public) minimum à la hauteur de 40% des dépenses publiques.

Toutefois, Congo Challenge réitère ses recommandations relatives à la qualité des dépenses publiques et donc à la discipline budgétaire au niveau des pouvoirs publics étant donné l’importance ainsi que la pertinence des contraintes électorales, sécuritaire et de pauvreté auxquelles fait face le pays.

Leave a Reply