Skip to content

Rapport mensuel (Mai 2022)

Au niveau international, il est conjecturé pour l’année 2022 une récession de l’économie mondiale, en raison essentiellement de l’invasion russe de l’Ukraine. Les dommages économiques entraînés par ce conflit contribueront à un recul de
l’activité économique mondiale et à une pression à la hausse sur le niveau des prix. D’après le Fonds Monétaire International (FMI), cette stagflation devrait se maintenir jusqu’en début 2023.

Les tensions sur les prix des biens alimentaires et de l’énergie causées par la crise en Ukraine devraient solidement concourir à l’accélération de l’inflation. La spirale inflationniste qui en a résulté a amoindri le revenu réel des consommateurs, particulièrement dans un contexte où le soutien budgétaire destiné à alléger
l’impact de l’augmentation des prix du pétrole et des denrées alimentaires est limité. Ainsi, les banques centrales devront résolument ajuster leur politique afin de garantir l’ancrage des anticipations d’inflation à moyen et long terme.

Suivez-nous