Congo Challenge, un Think Tank, une vision

Qui sommes-nous ?

Congo Challenge est un think tank indépendant implanté en République Démocratique du Congo.

Nous sommes un cabinet d’études visant à favoriser les relations d’affaires économiques grâce à des études, analyses et à apporter une vision innovante aux entreprises du secteur public et privé.

Un Think Tank, une vision

La vision de Congo Challenge s’exécute en six modules qui constituent l’épine dorsale de ses interventions.

  • La formation
  • L’assistance
  • Le conseil
  • Le lobbying
  • La réalisation d’études
  • L’organisation des conférences

Qu’offre Congo Challenge comme service ?

Les services de Congo Challenge sont destinés à une clientèle variée et constituée essentiellement des :

(i) entreprises privées : assistance, accompagnement et conseils aux structures telles que les banques, les entreprises commerciales évoluant dans le secteur des mines, des télécoms, des transports, ou encore dans l’hôtellerie et la restauration.

(ii) établissements publics / Provinces et Gouvernement : études stratégiques de développement, en plan de direction ou encore en planification.

Ses activités se déploient à travers les modules ci-après :

Formation : Renforcement des capacités du personnel dans différents secteurs

Assistance : Accompagnement dans la gestion saine de l’entreprise, dans le recrutement du personnel

Conseil : Apport éclairé en conseils juridiques et économiques dans la conclusion des partenariats

Lobbying : Appui dans la constitution des groupes d’intérêts et dans la défense des causes communes.

Réalisation d’études : Diligenter des recherches et mener des études dans des secteurs tels que l’économie, les finances, la fiscalité, le droit, l’environnement, la sécurité en termes de gestion des risques, l’environnement, l’organisation et la gestion administrative, commerciale, managériale ou technique…

Organisation des conférences : Mise à disposition des ressources nécessaires pour la tenue et le bon déroulement des rencontres tant nationales qu’internationales.

Leave a Reply